Les Fromages de Lolo

Les Fromages de lolo

Comté de réserve AOP

6,18 30,90 

Add to wishlist

Le Comté, ça prend du temps de prendre du goût !

Le Comté est un fromage au lait cru à pâte pressée cuite. Son terroir est le Massif du Jura, une région de moyenne montagne qui s’étend sur le Doubs, le Jura et l’Ain et quelques communes de Saône et Loire. Les vaches de races Montbéliarde et Simmental françaises sont les seules autorisées pour la production du lait à Comté. Chaque jour, le Comté est élaboré artisanalement dans environ 140 fromageries de village, aussi appelées « fruitières ». Ensuite c’est une question de temps ! Chaque meule de Comté doit passer au minimum 4 mois en cave d’affinage avant d’être proposée aux gourmands. Certaines y séjournent même 12, 18, 24 mois voire plus.

A SAVOIR: Particulièrement riche en protéines, calcium, phosphore, cuivre, zinc, vitamine A et B12 et source de vitamine B2, le Comté est un aliment précieux, dont les apports sont très utiles à l’équilibre alimentaire. Élaboré sans aucun additif ni colorant, contrôlé à chaque étape de sa fabrication, le Comté est un aliment sain et naturel

 

Un peu d’histoire…

Il faut parfois une tradition millénaire pour que naissent des fromages légendaires.

1264 L’année où l’on trouve la première trace écrite de « fructeries »
Ces grandes meules nécessitant beaucoup de lait (400 litres en moyenne), les fermiers s’unissaient en coopérative et apportaient leur production à la « fructerie », appelée aujourd’hui fruitière (ils faisaient fructifier leur apport individuel).

C’est la rudesse des longs hivers du Massif jurassien qui, dès le Moyen-Âge, commanda aux hommes de transformer le lait en un fromage « de garde », appelé alors Vachelin. Seuls des fromages de grande taille et à pâte pressée cuite permettaient une conservation susceptible de répondre aux besoins d’une famille entière pendant toute la saison froide.

De belles vaches, du bon lait !

Pour produire le Comté AOP, il faut évidemment du lait : 400 litres sont nécessaires pour une meule qui pèsera environ 40 kg ! Seules les vaches de races Montbéliarde et Simmental française sont autorisées à en produire. Les exploitations pratiquent une agriculture extensive : elle ne vise pas les rendements les plus élevés mais cherche une production de qualité. Elle tient compte des particularités des sols et préserve la diversité floristique. Les vaches sont nourries avec une alimentation naturelle, à base d’herbe fraîche à la belle saison et de foin en hiver, ce qui influencera fortement la diversité des Comté. Tout aliment fermenté, type ensilage, est interdit comme le sont les aliments OGM. Pour produire le fourrage nécessaire à l’alimentation de son troupeau, chaque producteur doit disposer au minimum d’1,3 hectare de surface fourragère par vache laitière. La collecte de chaque fruitière s’inscrit dans un cercle de 25 km de diamètre ; cette règle permet la préservation d’une multitude de crus et maintient des emplois non délocalisables dans tout le massif.

www.comte.com